Cet enchaînement de 7 postures revient régulièrement dans les cours de yoga. On en connait souvent le rythme, l’enchaînement souffle/posture et parfois les bénéfices sur le corps. Mais bien souvent sa philosophie et ses significations ne sont pas abordées en cours, et pour cause : il y a tant à dire !

Au-delà de leur bienfaits, ces postures ont divers attributs et souvent leurs pratiques commencent par le mouvement et l’alignement, puis le souffle est placé sur ces mouvements. Les répétitions de cette série permettent de dynamiser le corps, de calmer le mental pour finalement basculer dans un état méditatif, de transe en quelque sorte, où le corps et le mental se libèrent.

Lorsque notre pratique est suffisamment avancée – c’est à dire lorsque le pratiquant est à l’aise avec les postures, le mouvement et le souffle – alors des mantras peuvent être mentalement récités lors des postures. Chacun se référant à une facette du soleil, astre ou divinité. Puis des bijas, sons sacrés, sont introduits pour faire vibrer notre corps et activer nos chakras.

La fluidité du mouvement reflète alors la fluidité du mental. Les pensées secondaires disparaissent pour laisser la place à la circulation de notre essence.

Cette pratique m’est devenue indispensable, surtout dans les moments où mon mental est trop actif, où j’intellectualise trop ma vie. Les pieds sur mon tapis ou dans l’herbe, je me sens en suspens pendant ces répétitions où mon corps sait ce qu’il a à faire, comme un retour à la maison. Bien sûr je ressens cela dès que je pratique “mon” yoga comme j’aime à l’appeler, ou encore quand je peins, quand j’écris, quand je crée des bijoux, quand je jardine…bref quand la créativité est là en moi. Mais les salutations au soleil ont cette faculté de déconnecter mon esprit de mon corps, il n’y a pas de pause, les gestes s’enchainent, pas de réflexion sur la prochaine posture ou sur l’étirement de mes iscio-jambiers (oui ceux là). Juste le mouvement. Et pendant un temps, mes pensées ralentissent puis disparaissent.

Anne Gaelle YogaEt lorsque je termine ma pratique je sens mon coeur battre dans tout mon corps. Il a retrouvé son espace et je me sens ici, là et maintenant. Assise en sukhasana pour méditer, je suis de retour à l’essentiel, connectée à ce qui me fait vibrer. Capable de dissocier à nouveau ce qui me nourrit de ce qui me ralentit, ouverte à ce que la vie souhaite me présenter, légère et ancrée à la fois.

C’est cette pratique complète que je souhaite vous transmettre lors de mes ateliers intitulés “l’art de la salutation au soleil” pour vous donner les outils pour développer votre pratique et avoir votre propre expérience.

Consultez la rubrique “Ateliers” pour connaître la prochaine date pour cet atelier.
Vous pouvez également consulter la fiche que j’ai réalisé pour le site YogaChezMoi autour de cette pratique.

Parce que ce qu’il se passe à l’intérieur se voit à l’extérieur.

Sat Nam



Facebook Instagram Twitter Pinterest Youtube